Série "SharePoint et la Power Platform"//EP2: "SharePoint et Power Automate"

"SharePoint et Power Automate" est le second épisode de la série de billets que je consacre à SharePoint et la Power Platform.

C'est aussi le chapitre 2 du livre que j'ai écrit car j'ai commencé par Power Apps comme expliqué dans le premier billet de cette série. Or, j'aurai pu commencer le livre avec Power Automate car l'outil de création de flux - baptisé Flow jusqu'en 2019 - est bien le premier outil (date de lancement 2016) de la Power Platform à permettre aux concepteur d'applications métier d'étendre les fonctionnalités de SharePoint.


Power BI, plus ancien encore (2015 sur le Cloud Office 365; il fera l'objet de l'épisode 4 de cette série), n'étends pas les fonctionnalités de traitement d'une application mais en présente les données sous forme de rapports et de tableaux de bord.

D'abord SharePoint et Power Automate, seuls

Avec Power Automate, SharePoint a largement bénéficié de fonctionnalités de flux de données : le livre développe par conséquent les liens de complémentarité directe qui existent entre Power Automate et SharePoint : flux d'approbations, flux d'informations, flux de traitements.

Je vous offre un passage complet du livre qui prend l'exemple de l'utilisation de Power Automate pour décompresser automatiquement des fichiers .zip dans une bibliothèque de documents SharePoint, un petit flux très simple et qui démontre très rapidement à son bénéficiaire la valeur apportée par Power Automate.


J'ai également élargi la présentation de cette complémentarité qu'offre Power Automate et son cadre de connecteurs pour interagir avec d'autres produits de la suite M365 : Ms Teams, Yammer, Outlook, Planner et To Do, OneNote, Ms Excel, OneDrive, Forms…


Dans le livre, j'ai choisi l'exemple de la mise en place d'un flux d'alerte sur OneDrive, puisque cette fonctionnalité si utilisée sur SharePoint n'est pas présente sur OneDrive.

Extrait de la page 209


Extrait de la page 210



Power Automate, solution facilitant l'intégration entre SharePoint et Power Apps

L'exemple choisi tiré des pages extraites de mon livre démontre également la complémentarité qui existe entre Power Automate et Power Apps pour étendre les capacités de SharePoint. J'ai ainsi choisi d'expliquer dans un pas à pas comment gérer la prise d'une photographie depuis Power Apps, enregistrée sur SharePoint avec l'aide de Power Automate en lui associer des métadonnées.

Extrait de la page 257

Extrait de la page 258

Extrait de la page 259


Du mode No Code au mode Low Code dans Power Automate


Pour respecter la logique des concepteurs des produits composant la Power Platform, j'ai bien entendu présenter les éléments à connaitre en partant des fonctionnalités No Code de Power Automate, en présentant les modèle de flux proposés par Microsoft et les communautés. Familiariser le lecteur à l'utilisation des modèles de flux Power Automate est le point d'entrée pour le Power User et l'IT pro dans l'adoption de Power Automate car de cette manière, Microsoft est parvenu à largement abaisser la barrière à l'entrée grâce aux bénéfices de cette bibliothèque de flux prêts à l'emploi, qu'ils peuvent configurer sans écriture d'une seule ligne de code.


Le livre décrit également la logique de création d'un flux pour qu'un Power User ou un IT Pro soit en mesure de faire fonctionner leur propre flux : le lecteur commence par l'identification des types d'action de déclenchement, puis passera en revue les différents types d'action de traitement et, enfin, intégrera les types d'action de terminaison.


Dans le livre, chaque chapitre étant composé d'une section No Code puis d'une section Low Code, comme pour Power Apps, je présente évidemment le versant Low Code de Power Automate avec son éditeur de contenu dynamique et les capacités d'extension additionnelles apportées par Azure Logic Apps pour les IT pro désireux d'aller plus loin dans l'écriture de code dans Power Automate.


Pour toutes ces raisons, le livre comporte :

• Évidemment une table des matières pour s'aider dans la navigation, une section No Code puis une section Low Code structuration reprise dans les différents chapitres dédiés aux outils de la Power Platform,

Extrait des pages 379 et 380

• Mais également l'index permettant d'aller droit aux paragraphes désirés.

Extrait page 376 index

Enfin, SharePoint et la Power Platform, c'est aussi Power BI, plus connu, et Power Virtual Agents, moins connu et dont le fonctionnement s'appuie largement sur Power Automate. Voyons donc dans l'épisode 3 ce que peut apporter SharePoint à Power Virtual Agents et vice-versa.

À l'affiche
Posts récents